Le Forex (Foreign exchange market), ou marché des changes, est le marché sur lequel les devises (£, $, € etc.) sont échangées les unes contre les autres à des taux de change qui varient en permanence. Ce marché est ouvert 24h/24, du dimanche 23h au vendredi 22h59 heure de Paris. Celui-ci implique toutes les zones géographiques du monde ce qui permet cette ouverture 24h/24.

Comment accéder à ce marché ? Pas besoin d'un ordinateur. N'importe quel bureau de change physique fait partie du Forex. En effet, vous pouvez échanger vos devises un jour et revenir le lendemain pour les re échanger. Avec de la chance, vous ferez peut-être des bénéfices. Cependant sur de courtes périodes vous ne ferez que peu de bénéfices vu les frais.

Mais comme vous pouvez vous en douter, le marché principal est informatisé.  Comment y accéder ? Avec un courtier ! S'il y a bien un marché où il y a pléthores de courtiers, c'est le Forex. Néanmoins, il y a beaucoup de courtiers véreux placés dans des paradis fiscaux et qui peuvent jouer contre vous (vous pensez jouer contre le marché mais vous jouez contre le courtier). Pour ce qui est de la sélection du courtier, vous trouverez plus d'informations sur l'article du mois précédent !

Ok, j'ai mon courtier et ensuite ? Comment j'investis ? Lorsque vous voulez investir ou spéculer sur le Forex vous devez acheter des devises et espérer les revendre plus cher que lors de votre achat. La présentation des devises se fait par paire. Par exemple, vous avez la paire EUR/USD, EUR/CHF etc. Prenons la paire EUR/USD avec une valeur affichée à 1.13 sur votre écran dans la colonne "prix". Cela signifie que l'unité de la seconde devise (à droite : 1.13) est équivalente à une unité de la première devise (à gauche). Ainsi, avec 1 euro (EUR), je peux acheter 1.13 dollars (USD).

Un peu de vocabulaire :  la première devise qui compose la paire de devises (à gauche) est appelée "devise de base" et la seconde devise (à droite) est appelée "devise de contrepartie". Ainsi, sur l'EUR/USD, l'euro est la devise de base et le dollar américain est la devise de contrepartie.

Dans le monde du Forex les paires sont divisées sont 3 groupes. Le premier groupe rassemble "les paires majeures". Elles offrent une grande liquidité et c'est pourquoi les courtiers les proposent au trading avec de faibles spread (l'écart entre le prix réel et le prix auxquels vous achetez vraiment, il faut bien que le courtier se serve au passage. C'est donc bien un frais). Elles représentent 80% du volume d'échange quotidien. Elles sont au nombre de 7, les voici :

- EUR / USD (euro / dollar américain)
- USD / JPY (dollar américain / yen japonais)
- GBP / USD (livre sterling / dollar américain)
- USD / CHF (dollar américain / franc suisse)
- AUD / USD (dollar australien / dollar américain)
- USD / CAD (dollar américain / dollar canadien)
- NZD / USD (dollar néo-zélandais / dollar américain)

Le deuxième groupe rassemble les "paires mineures" et le troisième les "paires exotiques".

Comment acheter des devises ?

Dans le marché des changes, les achats de devises se font en lots. À savoir que vous échangez toujours la devise de base contre la devise de contrepartie. Donc si vous voulez acheter du dollar avec de l'euro il vous faut choisir la paire EUR/USD. Si vous voulez acheter du franc suisse avec du dollar vous devez choisir la paire USD/CHF.

Ok, on complique un peu : et si je veux acheter de l'euro avec du dollar, si j'ai bien compris je prends la paire USD/EUR ? Et bien non, cette paire n'existe pas (du moins nativement mais certains courtiers vous la proposeront, pour faciliter la vie des débutants). Alors comment faire ? Seule la paire EUR/USD existe nativement. Si vous voulez acheter de l'euro contre du dollar, cela revient à vendre du dollar contre de l'euro. Donc vous allez bien utiliser la paire EUR/USD ! Mais au lieu de passer un ordre d'achat, vous allez passer un ordre de vente ! Vous allez donc vendre la devise de contrepartie pour récupérer de la devise de base. Mais comment vendre quelque chose que je n'ai pas ? C'est la magie de la finance ! Vous pouvez voir cet article pour approfondir !

Ok ! J'ai compris comment fonctionnaient les paires, mais maintenant combien puis-je acheter ou vendre de devises ? N'importe quel montant souhaité ?

Non. Vous avez les lots, les mini-lots et les micro-lots. Un lot correspond à 100 000 unités de la devise de base. Prenons la paire EUR/USD. Si vous avez bien suivi, 1 lot EUR/USD correspond à 100 000 unités de la devise EUR soit 100 000€. Cela signifie que pour pouvoir acheter du dollar, il vous faudra débourser 100 000€. Avec ces 100 000€, si la paire affiche 1.13 et si vous achetez, vous aurez désormais 113 000$ et 0€.

Aïe, il me faut donc 100 000€ à chaque fois ?

Non, les courtiers ont pensé à tout. Il y a, comme dit juste ci-dessus, les mini-lots et les micro-lots. Un mini-lot correspond à 0.1 lot et un micro-lot correspond à 0.01 lot soit respectivement 10 000 unités et 1 000 unités de la devise de base. Sur notre paire EUR/USD cela fait donc 10 000€ et 1 000€ de la devise de base. Ah, il y a donc un minimum de 1 000€. Cela fait quand même beaucoup ! Alors, oui et non ! Les courtiers ont la réponse à tout et c'est là que rentre en piste, l'effet de levier. Ah ? Oui ! Dans le Forex certains courtiers proposent des effets de levier de 1:500 (lire : 500 pour 1) . En aparté, ces courtiers sont à fuir car à haut risque de faillite de par l'utilisation d'un grand levier.

Effet de levier 1:500, tu peux expliquer ? Cela signifie qu'avec 1 unité, vous pouvez en investir 500. Autrement dit, en mobilisant 1 € de votre capital, vous pouvez investir comme si vous aviez 500€. Donc pour acheter 1 lot vous avez 2 solutions. Soit en effet posséder 100 000€ de capital, soit posséder 200€ de capital et faire un levier 1:500. Pour acheter 1 mini lot il vous faudra alors 10 000€ ou 20€ (levier). Pour acheter un micro lot il vous faudra alors 1 000€ ou 2€ (levier). Vous pouvez donc avec un capital de 2 000e par exemple, acheter des lots, mini lots et micro lots de plusieurs paires afin de vous diversifier. L'intérêt du levier dans le Forex est la diversification et la prise de différentes positions sur différentes paires. Et aussi un intérêt pécuniaire que nous développerons un peu plus bas. Néanmoins, l'effet de levier est aussi un accélérateur de perte. Avec un effet de levier 1:500, cela signifie que si le marché perd 0,2%, votre position sera fermée et vous perdrez le capital ayant servi pour ce levier. Par exemple, si avec 200€ et en utilisant un effet de levier de 500 vous achetez pour 1 lot de la paire EUR/USD, si le prix affiché de cette paire diminue de 0.2%, vous perdez 200€. Soit 100% du capital alloué à cet investissement. Si dans le cas contraire, le prix de cette paire augmente de 0.2%, vous gagnez 200€ soit un gain de 100% par rapport à votre investissement de base. Sauf que, comme dit ci-dessus, les paires majeures sont très liquides mais pas forcément peu volatile. Les paires mineures et exotiques sont moins liquides et plus volatiles. En Forex, vous avez souvent des pics inattendus de volatilité avec une amplitude bien supérieure à 0.2%. C'est pour ça que l'effet de levier est à manier avec précaution.

Alors maintenant la question, pourquoi ne pas investir dans le Forex ?

Le Forex est à la mode sur les réseaux sociaux (Tik Tok, Instagram) et ce moyen est souvent présenté comme un moyen de faire de l'argent rapidement grâce... à l'effet de levier (bon ça, on ne vous le dit pas mais c'est bien ça). On vous parle souvent de 5-10% par mois. Ces performances sont possibles de par l'utilisation du levier. Sauf que, en pratique cela ne marche pas sur le long terme et encore plus si vous faites des transactions de manière régulière. En effet, à un moment ou un autre, un évènement de volatilité va venir dévorer tout votre capital ou une bonne grosse partie. Et les retournements de tendances dans le Forex ne sont pas rares. On parle quand même du marché des devises qui représentent les moyens d'échanges entre les Etats. La monnaie et la puissance d'une monnaie font partie intégrante de la puissance économique d'un pays. Vous subissez les variations issues des décisions des gros fonds d'investissement, soit à titre individuel, soit de manière collective dans les intérêts économiques d'un pays face à un autre, de la conséquence de décisions géopolitiques des états ou d'évènements inattendus (mauvaise prévision économique, guerre, etc.).

Autre point, manier un effet de levier, qu'il soit de 10, 100, 500, demande des capacités de compréhension approfondie de risk management. En effet, en exposant votre capital à un levier vous vous exposez à plus de risques. Cette gestion du risque est très difficile et ne se fait pas au doigt mouillé. On va vous vendre des signaux, des bots de trading miraculeux, souvent sans cette notion de risk management et c'est pour cela que votre capital sera grignoté au bout d'un moment. C'est sans compter les modèles économiques foireux de ce qu'on vous présente qui sont le plus souvent des pyramides de Ponzi (l'argent des nouveaux entrants va servir à payer les performances exceptionnelles promises aux plus ancien). Sans compter la difficulté de retirer cotre capital du courtier. Vous pouvez faire du trading sur le Forex à la seule condition, selon moi, que vous compreniez complètement ce que vous faites et que vous maîtrisiez le risk management et le sizing des positions de votre portefeuille (c'est-à-dire en Forex se positionner sur quelle paire, en quelle quantité et pourquoi. Oui, avec les effets de levier ça donne pas mal de possibilités).

Pour gagner de l'argent en tradant le Forex, cela demande BEAUCOUP de travail, notamment juste pour les concepts de risk management et de position sizing. Il faut ensuite soit rester devant son écran assez souvent (ce n'est pas vraiment h24, car il y a des heures préférentielles à plus fortes liquidités pour certaines paires majeures), soit développer son propre algorithme.

Et concernant l'investissement long terme ?

Vous pouvez, mais ce ne sont pas les investissements de base ou "lazy" que font les investisseurs. En effet, cela demande tout de même de surveiller et d'arbitrer ses positions car avec le temps, il y a un phénomène de retour à la moyenne concernant les paires majeures. En combien de temps ? Impossible à prédire. Au vu de ces fluctuations, vous risquez selon les données historiques de surtout faire du surplace si vous restez exposé en Forex en 100% passif, au contraire d'investissements boursiers.

On pourrait en parler des heures, mais dans une optique d'investissement le Forex n'est pas une bonne solution. Dans une optique de trading court ou moyen ou long terme, si vous avez la maîtrise de ce que vous faites (pas sur un robot de trading ou sur des signaux à 5% par mois) pourquoi pas, mais cela reste du trading. Et encore une fois, trader est une vraie compétence qui nécessite un réel apprentissage, des milliers heures d'analyses de marché et de teaching. La très grande majorité des Tik Tokeurs ou Instagrameurs font surtout de l'argent en vendant des formations et ignorent totalement les concepts de sizing et de risk management. Ensuite, il est plus simple de générer 6k de bénéfices sur un trade à 250 000€ (2.4%) qu'avec 10 000 € (60%). Vous verrez, tout le monde est millionnaire de la Bourse ou du Forex sur Tik Tok ou Instagram.

Les vrais seuls millionnaires de la Bourse (du moins la très grande majorité) et dont on entend jamais parlé, ce sont les gens qui ont investi à long terme avec un portefeuille diversifié de manière cohérente, ne tradant pas et en ajoutant tous les mois de l'argent dans leur portefeuille. Un dernier chiffre pour enfoncer le clou : 31 349€. C'est la perte moyenne par un particulier qui effectue plus de 500 transactions (chiffres étude AMF Forex/CFD 2014). Dans la même étude, on apprend que 89% des particuliers perdent de l'argent en trading. Un trader pour compte propre gagnant c'est donc rare. Un trader pour compte propre millionnaire, encore plus : seuls 121 clients sur 14 799 (0.8%) ont un gain supérieur à 24 000€ sur... 4 ans ! On est loin du million. Un trader professionnel, ça l'est moins mais ça travaille en banque ou en fond d'investissement et avec des capitaux BEAUCOUP plus importants, ce qui rend la tâche plus simple. Là aussi ces dernières personnes sont plutôt silencieuses.

Alors le Forex, oui mais non !