Peut-être avez-vous vu une définition en ligne qui se lit comme suit :

"Un fond indiciel est un type de fonds commun de placement ou de fonds négocié en bourse (ETF) avec un portefeuille construit pour correspondre ou suivre les composants d'un indice de marché financier"

Si cette définition ressemble à du Chinois pour vous, pas de panique, vous n'êtes pas seul. On va voir ce qu'il en est tout au long de cet article !

Le marché boursier comprend des milliers d'actions individuelles. Il comprend des entreprises comme Apple, Netflix, Facebook etc... Si nous voulons investir, nous pouvons choisir d'acheter une poignée d'actions individuelles via un courtier (Boursorama, Fortunéo, Bourse Direct, Interactive Brokers...). Mais cela peut être risqué. Après tout, si nous choisissons d'acheter des actions dans une entreprise qui fait faillite, nous pourrions perdre de l'argent que nous ne reverrons plus jamais. Alors comment être sûr de parier sur le bon cheval ?

Si nous achetons un fonds indiciel, cependant, cela nous permet de nous diversifier. Il nous permet d'acheter des centaines (parfois des milliers) d'actions en un seul achat. Par exemple, lorsque les gens veulent mesurer les performances du marché boursier, ils se tournent souvent vers le S&P 500. Le S&P 500 est connu sous le nom d'indice. Il représente 500 actions de grandes entreprises américaines de divers secteurs. Il comprend des entreprises du secteur de la vente au détail comme WalMart ; des compagnies pharmaceutiques comme Pfizer ; des entreprises de restauration comme McDonald's ; des entreprises technologiques comme Apple et 496 autres entreprises de différents secteurs.

Lorsque nous achetons un fonds indiciel S&P 500, nous devenons copropriétaires de 500 actions différentes. Certaines de ces actions se comporteront bien. D'autres non. Parfois, presque toutes prennent de la valeur ensemble. D'autres fois, comme lors d'un krach boursier, elles chutent presque toutes. Mais au fil du temps, si vous êtes patient, un fond indiciel S&P 500 peut récolter un solide retour sur investissement. Par exemple, toute personne ayant investi 10 000 dollars dans l'indice S&P 500 de Vanguard lors de son lancement en 1976 aurait vu atteindre son portefeuille la somme d'environ 1,4 million de dollars d'ici début février 2022. Soit 1,390 million de plus-values en 46 ans (+14 000%).

Quand quelqu'un parle de "battre le marché", il se réfère généralement au fait de battre le rendement du S&P 500. Mais sur une durée de vie d'investissement, c'est une chose extrêmement difficile à faire.

Vous avez probablement aussi entendu parler d'autres index. Le Dow Jones Industrials est un autre indice. Il représente 30 des plus grandes actions américaines. Vous pouvez acheter un fonds indiciel (ou un produit appelé ETF) qui ne comprend que ces 30 actions. Cependant, toutes les actions qui font partie du Dow Jones font également partie du S&P 500.

L'indice boursier américain le plus diversifié est le Wilshire 5000. Malgré son nom, il comprend environ 3 700 actions américaines (et non 5 000). Chaque action Dow Jones Industrials et chaque action S&P 500 font également partie de cet indice. Vous pourriez posséder une partie de toutes ces actions si vous achetiez, par exemple, l'indice total du marché boursier USA de Vanguard (ex : VTI) ou le fonds indiciel total du marché USA de iShares (ex : ITOT).

Mais avant de demander, "Quel indice est le meilleur ?" vous devez savoir que sur de longues périodes (20 ans et plus), le S&P 500, le Dow Jones Industrials et le Wilshire 5000 obtiennent des rendements similaires. Si vous devez en choisir un, choisissez celui qui offre la plus grande diversification.

La diversification nous permet de nous protéger des déboires que certaines de nos entreprises pourraient avoir mais aussi de profiter de celles qui performent bien. Alors pourquoi s'arrêter aux actions américaines ? Après tout, il y a eu quatre périodes de dix ans pendant lesquelles les actions américaines n'ont pas rapporté d'argent : 1929-1939 ; 1930-1940 ; 1999-2009 et 2000-2010 (2022-2032 pour la prochaine ?). Si nous diversifions notre argent pour inclure des indices boursiers internationaux et des indices obligataires, nous augmentons nos chances d'accroître la valeur de notre portefeuille sur une période de dix ans.

L'un des moyens les plus simples d'investir dans un indice boursier américain total, un indice boursier mondial développé international et un indice boursier total des marchés émergents (ainsi qu'un indice du marché obligataire pour plus de stabilité) consiste à utiliser un seul fond qui comprend tous ces indices. Vous avez compris, on parle bien du MSCI WORLD de Lyxor/Amundi (CW8 / EWLD) ou de celui de Vanguard (VT/VWRL) ou encore celui de iShares (IWRD). Il existe aussi des fonds tout en 1 avec des actions mondiales et obligations mondiales : Vanguard Life Strategy 80 (V80D ou V80A pour distribution ou accumulation) /60 (V60D ou V60A) / 40 (V40D ou V40A) le chiffre représentant l'exposition en actions, le reste étant en obligations.

De tels fonds vous permettent d'obtenir une exposition au marché mondial au coût le plus bas possible. Si vous en achetez un, vous battrez les performances de presque toutes les personnes que vous connaissez (95%). Vous ne les battrez pas chaque année. Mais sur toute une vie, c'est une quasi-certitude. On en parle d'ailleurs dans le webinaire Bourse !

Voilà, ce n'était pas si compliqué ?! N'hésitez pas si vous avez des questions, vous savez où nous trouver ! N'hésitez pas non plus à partager notre blog à vos proches ou vos connaissances pour leur faire découvrir ou les aider !